DélégationPicarde (Aisne/Somme)

Territoire Haute Somme

Péronne : sucré, salé… peu importe s’il y a de la fraternité !

Pour passer une bonne journée, il faut prendre trois bons repas ! À Péronne ils sont pour ! C’est pour cela que l’équipe locale du Secours Catholique a organisé trois repas en trois mois, en lien avec la paroisse de Péronne.

Péronne : sucré, salé… peu importe s'il y a de la fraternité !

En octobre 2018 il fut proposé aux acteurs de l’équipe un déjeuner fraternel. Les participants se sont retrouvés dans une ambiance détendue. C’est un projet que l’équipe Secours Catholique de Péronne souhaitait mettre en place, car elle sentait que par des moments conviviaux, on noue plus de liens, on se découvre autrement qu’à la pause-café ou à la boutique.

En novembre, nous nous sommes retrouvés pour le petit déjeuner fraternel, en lien avec la Journée mondiale des pauvres (18 novembre). Pour la deuxième année, croissants, dégustation du gâteau « Le Fraternel », café, thé et chocolat pour commencer la journée. Cela a permis d’organiser une deuxième rencontre et d’avancer dans les liens entre les personnes et la paroisse.

En décembre, nous avons célébré le réveillon fraternel : le bonheur de ne pas passer la nouvelle année seul(s) ! De Louanne, 6 semaines, à Yvonne, 95 ans, toutes les générations étaient représentées parmi les 94 personnes venues participer à cette soirée. C’est la troisième année que ce réveillon est proposé par la paroisse, en partenariat avec l’équipe du Secours Catholique. Un groupe se met en marche quelques mois avant pour préparer au mieux ce réveillon. Des acteurs du Secours Catholique-Caritas France y participent, pour aider à la mise en action de tous. L’après-midi du 31, plusieurs personnes viennent pour la mise en place, la décoration pour la fête, la préparation de l’apéritif…

L’ambiance y était festive grâce à la participation de chacun : chants, rires, devinettes, danses, jeux, tout le monde a joué le jeu pour une soirée inoubliable. « C’est une façon de démarrer l’année en toute convivialité, et surtout de se sentir moins seul et moins isolé », raconte Jean Noël.

« Quelle soirée et quelle nuit de convivialité nous avons vécues ! » Les derniers convives sont partis vers 3 heures du matin… « C’est dans la simplicité des paroles échangées, des sourires partagés, de la bonne humeur créée par l’apport de tous que s’est construit ce beau moment de fraternité dans le respect de chacun avec ses différences d’âge et d’origine sociale », témoigne Marie Jeanne. Ce temps fort de l’année, proposé en plus au secteur paroissial, permet à plusieurs personnes de ne pas se retrouver seules, de vivre un temps festif, de rencontrer du monde.

Sylvie Ballet et Céline Miclet

Imprimer cette page

Portfolio