DélégationPicarde (Aisne/Somme)

Crise sanitaire

Engagement en période de confinement

Témoignage

Frédéric est bénévole à l’équipe de Laon. Le confinement l’a amené à agir autrement pour s’adapter aux circonstances.

Bénévole engagé dans l’équipe du Secours-Catholique de Laon, je participe au sein d’un groupe, à l’apprentissage du français. Il m’a été donné,en cette époque difficile de confinement, la possibilité de m’engager pour assurer les activités essentielles de soutien aux populations les plus vulnérables. Avec ma collègue Paule, nous avons pris en charge l’accueil téléphonique de l’équipe de Laon, et avons répondu aux demandes formulées.

J’ai pu mieux me rendre compte des attentes des personnes aidées. En effet cette période a été et reste encore très difficile à vivre pour ces êtres déjà si fragiles d’ordinaire, et a fait de gros dégâts dans bon nombre de foyers précaires.

N’ayant aucune expérience de l’écoute et de l’accueil au sein du Secours Catholique, ce n’est pas sans une certaine appréhension que j’ai commencé. Je suis réservé, aller à la rencontre des personnes m’inquiétait un peu, je m’interrogeais sur l’accueil qui allait m’être réservé, je ne voulais pas déranger, être intrusif.

Toutefois, je me suis très vite aperçu qu’être à l’écoute des besoins d’autrui, m’était plus facile que je ne le pensais, et que pouvoir répondre aux demandes, soutenir, apporter du réconfort, me procurait une certaine satisfaction, un apaisement. Je me suis senti utile en toute simplicité. Cette expérience m’a permis de rencontrer des personnes désemparées qui se sont tournées vers le Secours-Catholique pour demander de l’aide sans trop d’espoir. j’ai pu ressentir dans leur voix, lire sur leur visages le soulagement de trouver si rapidement des gens qui les écoutent, les soutiennent, et cela m’a fait chaud au coeur.

Ce fût pour moi une période très enrichissante, chargée d’émotions ; nous avons pu avec l’opération COVID du Secours Catholique réellement atténuer de grosses difficultés. L’accueil fait peur à bon nombre de bénévoles, ils craignent de ne pas savoir faire, de ne pas maîtriser la technique, finalement, accompagner c’est chercher ensemble des solutions, et puis, nous ne sommes pas seuls, nous agissons et nous progressons en équipe.

Frédéric

Imprimer cette page

Faites un don en ligne