DélégationPicarde (Aisne/Somme)

Une Église qui renaît

La fraternité vécue au quotidien

Jean-Marie, aumônier à la délégation Picarde du Secours Catholique, nous partage des rencontres récentes qui l’ont marqué… signes de fraternité vivante !

Deux expériences récentes qu’il m’a été donné de vivre avec le Secours Catholique :

Le jour des inscriptions aux cours de français langue étrangère
Des adultes se pressent en nombre rue Jules-Lardière, la « ruche » du Secours Catholique à Amiens ; les bénévoles, deux par deux, accueillent, notent, se remémorent quelques mots d’arabe, de malgache ou d’anglais… Et le Secours Catholique prend ce matin-là un petit air d’ONU : en deux heures, je reçois un Kosovar, une Algérienne, une Comorienne, un Afghan… Tous joyeux, bienveillants, confiants…

Je me souviens des propos de saint Paul : « Il n’y a plus ni juif ni grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus. » (Galates 3)

Un après-midi convivial à Picquigny
Dans une salle de la mairie, une dizaine de jeunes femmes sont très occupées : fabrication de décors, atelier cuisine… En travaillant, elles parlent de leurs familles, de leurs joies et de leurs galères. Les différences sont présentes mais elles s’effacent dans l’action commune, les rires, le partage… Bon signe, on ne repère pas tout de suite qui est « animatrice », qui est « accueillie »…

Je me souviens d’autres propos de saint Paul : « Les activités sont variées, mais c’est le même Dieu qui agit en tout et en tous. […] Prenons une comparaison : le corps ne fait qu’un, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ. » (1 Corinthiens 12)

Deux mille ans après saint Paul, la vie de l’Église met toujours en œuvre la fraternité, donne une place à chacun, crée de la joie de vivre ensemble, ne juge pas, franchit toute espèce de frontière, permet à chacun de se sentir utile. Quand les sirènes nous ressassent que l’Église meurt, je la vois, notamment par le Secours Catholique, renaître chaque jour…

Imprimer cette page

Faites un don en ligne